S. Aufrère, P. Charvet, J.-M. Kowalski, A. Zucker
Le Quartette d'Alexandrie

 

Le Quartette d'Alexandrie est une somme appelée à faire date sur l'Égypte ancienne grâce à la combinaison de quatre regards : celui de trois Grecs, voisins curieux et assidus, et celui d'un philosophe stoïcien égypto-grec, grand connaisseur du pays, qui leur répond avec autorité sur son histoire et ses coutumes.
Entre Grecs et Égyptiens, c'est une longue histoire qui n'a cessé de s'écrire à travers le temps. Ce volume réunit les œuvres de quatre figures majeures de ce dialogue fondamental : Hérodote, Diodore de Sicile, Strabon, dans des traductions nouvelles, qui ont visité l'Égypte à des époques différentes, entre le Ve siècle av. J.-C. et le Ier siècle de notre ère, et Chérémon d'Alexandrie. Ce dernier, philosophe stoïcien, historien et sociologue avant l'heure, qui rend cet échange possible en usant vis à vis des trois premiers d'une sorte de droit de réponse. Son témoignage inédit apporte un éclairage essentiel sur les sources premières de la double histoire dont les continents européen et africain sont issus.
L'ensemble des textes ici rassemblés ne donne pas seulement une connaissance ethnologique précieuse sur l'Égypte. Il permet de mieux percevoir l'histoire de cette rencontre décisive entre une Grèce éblouie et sceptique qui crut voir dans la terre du Delta son premier grand modèle, et une Égypte à la fois plurielle et égocentrique qui abrita le foyer le plus éclatant et inattendu du multiculturalisme d'Alexandrie.
La richesse d'une telle confrontation entre deux univers distincts, dotés de peu de dénominateurs culturels communs mais non dénués de convergences religieuses, offre l'une des plus curieuses et fascinantes introductions à la vie égyptienne dans l'Antiquité, de ses croyances et de ses savoirs et de la place irremplaçable qu'ils occupent dans le patrimoine de l'humanité.

Sydney A.jpg
Florence Quentin
Les grandes souveraines d’Égypte

 

Les vraies reines d'Égypte, bien loin des clichés hollywoodiens

Hatchepsout, Néfertiti, Néfertari ou encore Cléopâtre : ces noms de reines égyptiennes nous sont familiers. Le cinéma et la littérature se sont emparés du destin de certaines d'entre elles, telles des synonymes de faste, de beauté et de puissance dans notre mémoire collective. Mais au-delà de ces clichés, qui étaient vraiment ces épouses, mères ou filles de pharaon qui ont influencé et marqué de leur sceau l'histoire de l'Égypte ?

Écrire une histoire des femmes célèbres de l'égypte ancienne ne suffit pas : il faut approcher cet univers dans la pluralité de ses niveaux, mythiques, historiques, institutionnels. Cet ouvrage, nouvel opus de l'égyptologue Florence Quentin, s'appuie sur les dernières découvertes concernant ces souveraines pour dresser le portrait des plus prestigieuses d'entre elles, qui vécurent durant le Nouvel Empire, à l'apogée de la civilisation pharaonique (entre 1550 et 1069 avant notre ère).

A travers le récit de ce que l'on sait de leur vie, se dessine aussi la condition de la femme égyptienne à cette époque. Dans toutes les classes de la société, celle-ci bénéficiait d'un respect assez rare dans le monde antique pour être mentionné.

L'Égypte ancienne fut tout à fait singulière dans sa façon de lui donner accès à des fonctions et métiers réservés habituellement aux hommes partout ailleurs. Ce statut privilégié se reflète dans la position qu'occupèrent ces puissantes souveraines, qu'elles soient " Grande Épouse Royale ", régente, et même Pharaon au pouvoir absolu, comme ce fut le cas à trois reprises au Nouvel Empire (ainsi la grande bâtisseuse Hatchepsout).

Servi par une narration historique vivante, fondée sur de solides recherches égyptologiques, ce livre convie le lecteur à une immersion auprès de " Celles qui emplissaient le palais d'amour ", ces " Dames de Grâce " qualifiées aussi de " Souveraines de toutes les femmes et de tous les pays ".

Florence Quentin.png
Michèle Juret
Étienne Drioton, l’Égypte, une passion

 

Gérard Louis éditeur, 224 pages - illustrations N&B

Couverture brochée

Prix public TTC : 22,00 €

Parution le 5 septembre 2013

 

 

 

Aucun ouvrage n'avait été publié à ce jour sur la carrière exceptionnelle de ce grand égyptologue du XXe siècle qui fut Directeur général du Service des antiquités d'Égypte, au Caire (1936-1952). Cet ouvrage s'appuie sur ses archives dont l’auteure est responsable au Musée Josèphe Jacquiot à Montgeron. Il évoque sa carrière, son œuvre scientifique, c'est aussi une page d'histoire de l'égyptologie. Un site vient d'être créé sur Google "Biographie d'Étienne Drioton".

 

Une passion, l’Égypte...

Cette biographie se dévide au fil des archives que l’éminent égyptologue Étienne Drioton retrouve quelques mois après son retour d’Égypte. Il est en France dans sa nouvelle demeure, les souvenirs refont surface devant les photographies, lettres et dossiers qu’il ouvre peu à peu. C’est le cadre familial à Nancy où il est né, en 1889, puis le prêtre, le professeur, ses premiers contacts avec l’Égypte, les chantiers de fouille, la vie quotidienne, au Caire où il vécut à partir de sa nomination, en 1936 comme Directeur général des Antiquités égyptiennes jusqu’à la destitution du roi Farouk, en 1952.

 

Un parcours hors du commun

Dans les pas d’Auguste Mariette Pacha et Gaston Maspero, sa vie est une succession de moments exceptionnels, de relations privilégiées, de découvertes exaltantes dans un contexte politique souvent difficile.

C’est aussi plus de vingt ans de fouilles réalisées par ses équipes d’archéologues avec des découvertes dont certaines ont marqué l’histoire.

 

Une œuvre scientifique d’une immense richesse

Par ses travaux et découvertes, il a grandement fait avancer la science de l’égyptologie. Prolongement d’une éblouissante carrière, il a été élu professeur au Collège de France.

 

(présentation de l'auteur et de l'éditeur)

VIDEO
 

Une émission  a été diffusée fin février sur Demain TV  "L'Essonne en Auteurs, une Ville des Livres". Interview  par Emmanuel Couly.